Rois, pirates et disruption

| 1 Comment | 3 minutes read

Depuis la création d’ekito, nous travaillons aussi bien pour de grands groupes, leaders dans leurs domaines, que pour des startups. Nous les appelons, avec beaucoup d’affection pour les uns comme pour les autres, les rois et les pirates.

ekito_kingekito_pirate

Le mot « pirate » provient à la fois du terme grec πειρατής (peiratês), lui-même dérivé du verbe πειράω (peiraô) signifiant « s’efforcer de », « essayer de », « tenter sa chance à l’aventure » , et du latin pirata : celui qui tente la fortune, « qui est entreprenant » – source wikipedia

Un tel écart en termes de cibles de clientèles peut surprendre. Nous considérons au contraire qu’il y a une forte cohérence et une grande richesse dans cette variété.

Ainsi, nombre de technologies que nous avons pu conseiller à des rois avaient précédemment été implémentées chez des pirates.

Non que nous fassions de ces derniers un champ d’expérimentations, mais n’ayant pas à gérer un patrimoine, les startups sont naturellement plus réactives et propices aux dernières innovations.

A l’inverse, nos expériences auprès des rois sont souvent précieuses aux pirates lorsqu’ils grandissent, qu’ils ont besoin de se structurer davantage, de recruter, d’industrialiser des processus, … Car les pirates ont vocation à devenir des rois.

Et avant qu’ils le soient, nous nous efforçons de traiter les pirates, aussi embryonnaires soient ils, comme des rois. En leur proposant une palette complète de services pour donner toutes leurs chances à leurs projets : travail sur la marque et le design, sur la stratégie et le business model, conception et réalisation de solutions, aide au financement, …

Des prestations de rois, mais exécutées en mode pirate, avec tous les raccourcis, tous les contournements possibles pour réduire les coûts et maximiser la valeur produite.

Le tout au sein d’un écosystème adapté, avec le mentoring technique, stratégique, business de nos experts, et le partage d’expériences d’autres pirates.

Les pirates ont vocation à devenir des rois, et les rois cherchent à redevenir des pirates. C’est l’une de nos grandes convictions et qui apporte toute sa cohérence à notre modèle. L’une des séquences de la vidéo de présentation d’ekito sur le site ekito.fr illustre par une fusion des têtes de roi et de pirate ce rapprochement des deux univers.

Comment redonner de l’esprit startup à de grandes organisations ?

L’agilité est une voie des plus intéressantes. Cela fait plusieurs années que nous accompagnons de grands groupes dans la mise en œuvre de pratiques agiles. Une mise en œuvre respectueuse, sachant tenir compte de l’histoire et des contraintes de ces organisations, mais ne perdant jamais de vue l’objectif d’améliorer la valeur produite et la satisfaction des utilisateurs.

Et nous allons plus loin avec certains dans leur recherche de capacité à innover et à produire des disruptions. Lean canvas, story mapping, empathy map, … des pratiques que l’on retrouve généralement dans l’univers startup, mais qui peuvent parfaitement s’adapter à d’autres types d’organisations. Nous en sommes persuadés, les rois peuvent redevenir pirates, et ont tout intérêt à le faire s’ils souhaitent rester des rois.

Share Button

Laurent Blondon Author: Laurent Blondon

Plus de 20 ans dans l'économie du logiciel.
Ingénieur de formation, ayant participé aux tous premiers projets Objet en France puis aux prémices du MDA, avant d’exercer d’autres rôles (formateur, commercial, manager), et de prendre part à de très belles réussites d’entreprises.
Un temps client d'ekito, observateur attentif de son projet novateur, finalement rejoint début 2010.
Pour contribuer à faire vivre et développer son modèle d'expertise technologique et d'innovation organisationnelle.
Et l'ambition de faire d'ekito l’entreprise de référence pour tout architecte, agiliste, expert, passionné, et impliqué ; le lieu incontournable de réussite des projets technologiques ambitieux.

One Comment

  1. Belle métaphore,
    bien difficile cependant pour tout un chacun, de se considérer roi ou pirate, ni même de souhaiter l’une ou l’autre des conditions.
    Pour la majorité, il s’agit en effet de chercher à garder l’équilibre. Parmi les solutions il y a le soutien extérieur, les relations de partenariat, la co-creation, qui par définition sont bénéfiques pour les parties prenantes, sans chercher à déstabiliser l’autre.
    Mais tout cela ekito le sait bien en se positionnant au bon endroit, sur le fil et proposant à chaque funambule un meilleur balancier.

Leave a Reply

Required fields are marked *.


CommentLuv badge