L’interopérabilité : pourquoi s’y intéresser ?

| 3 minutes read

Le puzzle ou l'interopérabilitéDans un précédent article, nous introduisions un projet réalisé au sein d’ekito, basé sur CMIS (Content Management Interoperability Service). Comme son nom l’indique, cette norme permet de favoriser l’interopérabilité entre systèmes de gestion de contenu.

 

Mais c’est quoi au juste, cette histoire d’interopérabilité ?

Pour commencer, penchons-nous sur ce que dit Wikipédia :

L’interopérabilité est la capacité que possède un produit ou un système (…) à fonctionner avec d’autres produits ou systèmes existants ou futurs et ce sans restriction d’accès ou de mise en œuvre.
(..)
Pour définir plus exactement ce qu’est et n’est pas l’interopérabilité, on peut commencer par la distinguer de la compatibilité. Cette dernière relation est binaire et concerne un ensemble fini de systèmes. A et B sont compatibles, ou pas, si leurs constructions respectives leur permettent, ou pas, de communiquer et travailler ensemble.
A et B seront dit interopérables si, grâce à une ou plusieurs norme(s) externe(s) qu’ils respectent, ils en viennent entre autres à pouvoir être compatibles. L’interopérabilité est générale et ne concerne pas a priori des éléments ou systèmes particuliers. Elle existe au travers de normes et formats respectés par tout élément ou système qui souhaite intégrer un plexus interopérable.

Pour mieux comprendre cette définition, prenons maintenant un exemple concret. Pour cela, il suffit de revenir quelque temps en arrière, lorsque nous pouvions entendre ceci :

Bob : Joe, tu saurais pas où je peux trouver un chargeur Samsoul©®, par hasard ? Mon téléphone n’a plus de batterie et j’attends un appel important du client concernant la facturation…
Joe : Non, tu devrais demander à Jim, je crois qu’il a un Samsoul©® aussi.
Bob : Salut Jim, désolé de te déranger dans ton boulot… Joe m’a dit que t’avais un portable Samsoul©®. Est-ce que ça t’embêterait de me prêter ton chargeur ?
Jim : Oui, t’as de la chance, je l’ai dans mon sac. Par contre, c’est quoi comme modèle ? Le mien, c’est celui avec le petit embout plat.
Bob : Ah mince ! Le mien est rond. Dommage… je vais faire le tour des bureaux pour essayer d’en trouver un. Merci quand même.

Chargeur de téléphone Micro-USB Heureusement pour Bob (et pour nous tous), la commission européenne a décidé en 2009 de mettre en place un chargeur universel de smartphone grâce à un connecteur standardisé (norme micro-USB), afin de simplifier la vie des consommateurs d’une part et de réduire la masse de déchets électroniques d’autre part.
Ainsi Bob ne devrait plus perdre de temps à chercher un chargeur compatible, puisque tout le monde en possède un (sauf peut-être Joe qui a opté pour un smartphone Crapple©®)

Au delà de cet exemple, l’interopérabilité est cruciale pour l’ensemble des secteurs d’activité de notre économie. Elle permet notamment :

  • d’assurer la résilience des systèmes et des données,
  • de réduire les coûts d’achat et de maintenance,
  • d’harmoniser et de simplifier les interactions entre systèmes,
  • d’éviter le gaspillage en réduisant nos déchets,
  • de simplifier la vie des utilisateurs

C’est pour cela que nous avons décidé de nous y intéresser…

Et vous ?

Addendum : le protocole d’entente signé en 2009, grâce à la commission européenne, a expiré fin 2012. La CE réfléchit, à présent, à la mise en place de chargeur universel pour l’ensemble des petits matériels électroniques (smartphone, appareils photo numériques, tablettes, GPS, lecteurs de musique, etc.). Une excellente nouvelle pour les consommateurs !

Reste à voir si les différents acteurs feront fi des enjeux financiers colossaux…

Julien Boulay Author: Julien Boulay

Eclectic developer & architect
Activist for usability, performance and interoperability of systems.

My favorite quote : "The best feature is the one we don't need to develop !"

My hashtags : #windchill #java #talend #nodejs #angularjs #oss #docker

Like it?  Share  it!

Share Button