10 raisons de se faire embaucher comme développeur Java dans une startup à Toulouse

| 4 minutes read

ekito et des startups recrutent en CDI 10 développeurs Java !

 

10 postes à pourvoir, 7 en startups, 3 à ekito.
Expérimenté, très expérimenté, junior, à chaque profil sa destination.


1 startup est encore en early-stage —tout reste à faire ! — les autres ont fait leurs preuves et ont déjà un chiffre d’affaires conséquent.

Pour bosser sur des projets vraiments cool : du produit en SaaS,  dans les drones, du big data, modernisation de la gestion du trafic aérien…
Unitag, par exemple, cherche un développeur Java EE pour maintenir et faire évoluer leur plateforme de génération et suivi des QR code : 2 millions générés par an.

 

“Il répond à une annonce d’emploi de dév. Java,
vous ne devinerez jamais ce qui lui arrive ensuite…”

Et donc, comme on cherche 10 dévs, voici 10 raisons de nous rejoindre.
La 6 est incroyable 😱 😝 !!!

 

1. Le TAUG. Non, c’est pas un personnage du Seigneur des Anneaux. Le GDG non plus. Et le DevFest n’est pas une série télé.

 

2. Tu choisis toi même ton ordi. Inutile de préciser que t’es admin dessus (comme pour les droits d’accès des outils qu’on utilise).
Dans une startup, t’as aussi accès au vrai internet. Pas besoin d’attendre 6 mois que la sécu. te whiteliste github et stackoverflow.

 

3. Toulouse ne s’écrit pas ToLoose !

Il y a un écosystème de startups hyper-actif. La preuve, y a presque plus d’espaces de co-working et accélérateurs que de startups 🤔🤓😎

Et aussi pleins de grands groupes super rapides agiles grands innovants impressionnants !

 

4. On est installé en plein centre ville. À l’intersection des 2 lignes de métro et 10 minutes à pied de la gare de train. En plus ça descend (le matin).
Si t’es ni métro, ni train, ni marche à pied, on a le canal du midi à côté… plus personne ne sait à quoi il sert mais il est là !
Et on a aussi des vélibs. Mais ça s’appelle un Velouze.

Seulement 9h30 pour aller kiter…

… 1h de plus pour le ski. On conseille plutôt le point 9.

 

4. Toulouse, la ville où tout est proche : méditerranée, Pyrénées, côte Basque, Espagne. Mais où y a rien sur place.

Pas de panique, le vrai rien est proche. Bienvenue à la campagne, la vraie, où là bas, 🎶 rien n’est neuf, rien n’est sauvâââge 🎶 !
D’ailleurs tout ceux qui s’y sont aventurés ne sont jamais revenus (sans 3G, c’est dur d’utiliser Waze) !

 

5. LA priorité pour un dév. Java ? On a du super bon café !
Et aussi une corbeille de fruits.

 

Mais c’est juste pour se donner bonne conscience. En vrai, #kitkatballpower :

Surtout que c’est meilleur quand on varie les plaisirs, 🍕🍕🍕 n’est-ce pas ?

 

7. Y avait pas de point 6, mais vous l’avez pas vu. Bref. Comme en plus y avait deux points 4…
On aime le télétravail. Important. Parce que cf. point suivant.

 

8. Le cassoulet ! La violette, c’est cool, mais en tant que développeur java aguerri, la violette c’est comme Lautrec, c’est pas ta priorité dans la vie.
Pour être honnête, y a que les touristes qui mangent du cassoulet ; les locaux mangent du magret de canard.

 

9. On a plein de bars autour : un en face, un à côté et un derrière. Y en a même un qui s’appelle La Maison. Mais c’est pas la nôtre c’est juste son nom.

Nous, comme on est des feignasses lean, on a construit un bar au rdc. Avec les meilleurs apéro de la ville ! (prix auto-décerné chaque mois, par un jury de nous-mêmes et un échantillon représentatif de startups).

 

Gif de chaton, obligatoire dans ce genre d’article.

 

10. Si t’aimes la balançoire, on en a une ! Si t’aimes pas, on a un hamac (moins de risque de faire tomber ton laptop). Si t’es sensible au mal de mer, on a des poufs. Très confortables. Mais pas à tous les étages 😉

Si tu veux faire semblant de faire du sport, on a une douche. Mais bon, t’es dev, on est pas naïf 🙊 🙊 🙊

 

11. Ça fait plus de 10, mais je fais ce que je veux c’est ma liste. L’essentiel pour la fin : avec des Rois et des Pirates, viens bosser sur des projets intéressants, utiles et utilisés. Fini les demandes de fonctionnalités aberrantes, ou le cahier des charges qui t’explique tout avec moult détails, sauf ce que tu as besoin de savoir.

 

Envoie ton cv + est-ce que tu dis “pain au chocolat” ou “chocolatine” à hi@ekito.fr

 

ekito Author: ekito

Disruptive thinking.

Like it?  Share  it!

Share Button
What do  You  think? Write a comment!

Leave a Reply

Required fields are marked *.


CommentLuv badge